—AU 16.11.2019 : EN COURS DE RÉDACTION—
Les concepts à la source de CÉNACLE | 2020 sont inédits, ils ont donc inventé quelques néologismes [endotemps], et surtout donné à quelques termes [présent, contemporain] un sens différent de leurs définitions courantes, ces termes sont souvent, sur ce site et dans les articles cités, entre guillemets ou suivis d'un * ; parfois, un mot résume tout un espace de concepts [archaïque]. Ce lexique les décrit brièvement et précise aussi, selon le contexte, l'emploie de certains mots, de même suivis d'un astérisque.
Peut-être que la définition de CONCEPT est la seule qui importe.
ARCHAÏQUE
« donc le sujet "parité" version aujourd'hui est archaïque. » 
CONCEPT

CONTEMPORAIN
« Nous n'avons pas atteint notre contemporain. »  (parfois avec une capitale : Contemporain
ENDOTEMPS
« L'endotemps aspire, broie et réécrit le passé, » 
ÉQUILIBRE
« ça peut suffire conceptuellement à représenter l'équilibre* entre les 2 sexes, » 
PARITÉ
« Le nombre de 27 est aussi retenu parce qu’impair pour l’assurance qu’il n’y ait pas de parité » 
Cette phrase dans la charte peut sembler une hérésie parce qu'on voudra restreindre le mot à sa version actuelle "égalité numérique hommes/femmes" en oubliant même dans quel contexte. Dans la charte, le terme est d'abord utilisé pour son seul sens d'égalité comptable, afin qu'il y ait, en réserve, toujours la possibilité pour le cénacle de vraiment montrer une opposition interne : 14/13 mais de poursuivre quand même l'analyse. Il n'y a pas encore, légalement, et heureusement, d'obligation à ce qu'une assemblée de réflexion, basée sur un concept et forcément intellectuelle, soit paritaire version "nb d'hommes = nb de femmes", et peu importe quel sujet est traité : il pourrait même être typiquement "la parité version politique".
Et, de toute façon, le cénacle exclut d'anticiper une hypocrisie formelle avec un nombre égal d'homme et de femme qui ne peut que le priver de certaines compétences. Le cénacle sera formé de 27 intelligences, expériences et consciences, ça peut suffire conceptuellement à représenter l'équilibre* entre les 2 sexes, l'histoire de l'art a démontré combien, chez les plus grands auteurs, quoi qu'en dise Beauvoir, ça a toujours suffi. Sans idéalisme. Le concept de 2004 est issu de Blanc qui traite la différence homme/femme, dans l'espace et le temps, donc le sujet "parité" version aujourd'hui, pour Blanc, est archaïque*.
PRÉSENT (ÉTERNEL/INFINI) (voir aussi ENDOTEMPS)
« Nous vivons dans un présent éternel, le Présent. »